Cabrières d'Avignon

ORIGINE DU NOM

Le nom de Cabrières aurait comme origine, "Capra" et "Cabro" en Provençal, « le pays des chèvres ».

A partir du XV siècle le village est nommé successivement "Capreris, Capriera, Cabrieras"et "Cabreria"sur la carte du diocèse de Cavaillon au 16éme siècle. On commence à compléter le nom de Cabrières par " du Comtat" ce qui signifie qu'il est la propriété du Saint Siège.

C'est en 1918 que la commune prend officiellement le nom de Cabrières-d’Avignon.

LE BLASON DE CABRIERES D'AVIGNON

 

- 1792 : Seule mention historique connue du blason : un cercle contenant une chèvre passante.

De nos jours le blason de Cabrières est représenté par une chèvre debout accompagnée d'une étoile provenant des armoiries des seigneurs des Baux.

 

Les seigneurs des Baux constituent l'une des familles les plus puissantes de la basse-Provence médiévale. Ils installent un pouvoir local sur le comté de Provence à la fin du premier millénaire. Mais cette domination est contrecarrée au xiiie siècle par le comte de Barcelone, dont la prise de pouvoir marque la fin de la maison des Baux.

XI au XVI siècles

XVII au XVIII siècles

Histoire Récente

Histoire Contemporaine

Histoire D'eau

- Au 11ème ou 12ème siècle, construction probable du château par la famille Adhémar (vicomte de Cavaillon et premiers comtes héréditaires d'Orange).

 

- La famille devient les Baux-Adhémar à la suite d'une alliance avec les seigneurs des Baux.

 

- Au 14 ème siècle, Henri de Chiabeau succède aux Baux-Adhémar. Sa fille Laure de Chiabeau est considérée par certains écrivains comme là ou l'une des Laure de Pétrarque.

 

- En 1490 Henri de Chiabeau se marie avec Germaine de Montjoie ; Cabrières devient ensuite seigneurie de Giraud d'Ancézune, duc de Caderousse.

 

- Pour mettre ses terres en rapport après les pestes du 15ème siècle, il fait venir des familles vaudoises Piémontaises.

 

- Les Ancézune resteront propriétaire de Cabrières pendant près de trois siècles.

 

- 1537 : Les soldats Français pillent Cabrières.

 

- Au 16 ème siècle, un des chefs de la résistance vaudoise, Eustache Marron s‘installe à Cabrières.

 

- Suite à différents faits d'armes, les 19 et 20 Avril 1545, Jean Maynier baron d'Oppède, président du parlement d'Aix, exécute l’arrêt signé en 1540 par le roi de France, François 1er, contre Cabrières et Mérindol, plusieurs fois différé, qui ordonne" la totale extirpation des dits vaudois et luthériens" des villes et villages du Luberon.

 

- Les troupes du roi et des mercenaires du Pape s’unirent pour massacrer les populations vaudoises du Luberon retranchées dans le château de Cabrières, les maisons détruites et l’église brûlée.

 

- Eustache Marron est conduit à Avignon pour y être exécuté « afin de servir d'exemple ».

 

- Le massacre des vaudois marque le début des guerres de religion dans notre région.

 

- 1587 : Consécration de l'église actuelle construite pour remplacer l’ancienne église du château.

- 1660 : Construction du clocher de l’église.

 

- 1661 : Construction du presbytère de l’église (le Prieuré).

 

- Au 17 ème siècle mention de la chapelle St Auzéby bâti sur un site antique gallo-romain, dont le nom évoluera en St Eusébe.

 

- 1720 : Une épidémie de peste issue du bateau " Le Grand Saint Antoine" se déclare à Marseille et se propage en Provence et dans le Comtat Venaissin.

 

- 1721 : La France et le Comtat Venaissin pour se protéger, tracent des lignes sanitaires, une de ces lignes sera matérialisée par un mur en pierres sèches,allant de Méthamis à Cavaillon, que l'on nommera par la suite » le mur de la peste ».

 

- 1767 : Cabrières comme toutes les anciennes possessions des Ancèzune, devient seigneurie des Grammont- Caderousse qui garde le château jusqu'en 1807.

 

- 1760 : Construction de la « maison de ville »composée d’une salle de réunion du conseil, d’un logement du maître de l’école des garçons et d’un grenier servant de magnanerie.

 

- 1776 : Mise en place de la croix sur la place de l’église, elle sera remplacée par le monument aux morts édifié en 1921.

 

- 18 Août 1791 : Le rattachement à la France de Cabrières est voté par les représentants des communes du Comtat Venaissin.

 

- 1793 : Création du département du Vaucluse.

- Au 19 ème siècle Cabrières ne figure pas dans la liste des communes réformées du département.

 

- 1807 : Le château de Cabrières est vendu à Jean-Baptiste Bonnet.

 

- 1860 : Des graines des cèdres du Liban sont semées au nord du village sur un site qui deviendra « la forêt des cèdres ».

 

- Au début du 20é s. le château appartient à plusieurs propriétaires ; Il est transformé en usine pour la réception et l’étouffage des vers à soie.

Cette activité fonctionnera encore dans les années 1950 avec Mr et Mme Dussert.

 

- 1819 : vente du four à pain banal.

 

- 1823 : construction du four communal qui sera vendu en 2006.

 

- 1914 : Construction de l’ancienne poste.

 

- 1921 : le presbytère (le prieuré) est vendu.

 

- 1923 : Arrivé du courant électrique dans le village.

 

- 1929 : construction de la nouvelle école de garçons à l’entrée du village.

 

- 1938 : Mise en service du réseau d’eau potable dans la commune.

 

- 1940 : Aménagement de l’ancien stade.

 

- 1954 : Construction du foyer rural avec bains douches.

 

- 1957 : Construction de la salle des fêtes.

 

- 1914 : Construction de l’école intercommunale de Coustellet.

- 1965 : Projet architectural pour mise en place de l’espace Vasarely, qui sera abandonné en 1966.

 

- 1977 : Construction de la nouvelle mairie et de la nouvelle poste.

 

- 1978 : Début de l’exploitation de la carrière par la société Sylvestre.

 

- 1983 : Transfert de l’ancienne mairie vers la nouvelle, et aménagement de la bibliothèque dans l’ancienne mairie.

 

- 1987 : Achat par la commune des terrains au sud de la mairie qui seront utilises comme aire de jeux, bâtiments publics.

 

- 1995 Inauguration du collège de Coustellet.

 

- 1998 Construction du gymnase de Coustellet.

 

- 2005 : Construction de la nouvelle école.

 

- 2006 Construction de la crèche intercommunale de Coustellet.

Le seul ruisseau traversant le village est cadastré sous le nom de « Vallat de la Merderie » ou « Merdassier ».

 

En 1757 ce cours d’eau est régulièrement en crue en hiver ; un pont est construit entre la bourgade et le château.

 

- 1758 : Les Cabrièrois font creuser la « mine » des Barres (aqueduc souterrain) pour alimenter la fontaine publique édifiée sur la place du village.

 

- 1801 : Découverte dans le vallon des Beaumillons ou Baumions d’une source, un aqueduc est creusé le long du vallon pour alimenter la fontaine publique.

 

- 1830 : Découverte de la source de Roye et creusement de la nouvelle « mine » qui alimente encore de nos jours les fontaines du village.

 

- 1926 : Une crue dans le « Vallat de la Merderie » emporte le lavoir de la Fontanette qui sera reconstruit en 1927 et détruit en 1980 pour la construction d’un transformateur électrique.

 

- 1953 : Travaux de réfection de la mine des Barres.

Weec Agence Web

Mentions Légales

Cabrières d'Avignon
Cabrières d'Avignon

Weec Agence Web

Mentions Légales

Cabrières d'Avignon
Cabrières d'Avignon

Mentions Légales