SÉISME

Cabrières d'Avignon

SÉISME DE 1909

Le séisme de 1909 en France, aussi appelé séisme de Lambesc, fait référence à un séisme de magnitude 6,2 sur l'échelle de Richter qui s'est produit dans le Sud-Est de la France et qui entraîna d'importants dégâts et destructions au sein des villes de Salon-de-Provence, Vernègues, Lambesc, Saint-Cannat, Rognes dans le massif de la Trévaresse en Provence (Bouches-du-Rhône) et Montpellier dans l'Hérault. C'est le tremblement de terre de magnitude la plus élevée enregistré en France métropolitaine depuis celui de Roquebillière le 20 juillet 1564. Il fut ressenti dans tout le Sud de la France et en Italie, de Gênes à Perpignan.

 

 

Le bilan humain fait état de 46 morts et 250 blessés. L'ampleur des dégâts matériels fut considérable puisque 3 000 constructions furent endommagées et ce pour un coût total de 2,2 milliards de francs.

 

 

L'origine de ce tremblement de terre se trouve dans le rapprochement de la plaque africaine (plus précisément de la plaque adriatique) en direction de la plaque eurasienne au nord et qui a pour conséquence le plissement de la croûte terrestre, à l'origine de l'érection des Alpes, et la formation de failles engendrant les séismes.

 

 

Depuis, aucune activité de forte ampleur n'a été observée. Classée en zone II, puis en zone 4 (accélération = 1,6 m/s2) dans le zonage de 2011, soit à sismicité moyenne, cette région doit respecter les règles de construction parasismique.

QUE FAIRE EN CAS DE SÉISME ?

AVANT :

 

  • prévoir les équipements minimum (radio portable avec piles, lampe de poche, eau potable, papiers personnels, médicaments urgents, couvertures, vêtements de rechange, matériel de confinement) ;
  • s’informer en mairie des risques encourus, des consignes de sauvegarde ;
  • organiser le groupe dont on est responsable, discuter en famille des mesures à prendre si une catastrophe survient (protection, évacuation, points de ralliement) ;
  • simulations : y participer ou les suivre, en tirer les conséquences et enseignements.
  • repérer les points de coupure du gaz, eau, électricité ;
  • fixer les appareils et les meubles lourds ;
  • préparer un plan de regroupement familial.

 

PENDANT :

 

  • s’informer : écouter la radio, les premières consignes étant données par Radio France ;
  • informer le groupe dont on est responsable ;
  • ne pas aller chercher les enfants à l’école.

 

Rester où l’on est :

 

  • à l’intérieur : se mettre près d’un mur, une colonne porteuse ou sous des meubles solides, s’éloigner des fenêtres ;
  • à l’extérieur : ne pas rester sous des fils électriques ou sous ce qui peut s’effondrer (ponts, corniches, toitures…) ;
  • en voiture : s’arrêter et ne pas descendre avant la fin des secousses.
  • Se protéger la tête avec les bras.
  • Ne pas allumer de flamme.

 

APRES :

 

  • s’informer : écouter et suivre les consignes données par la radio et les autorités ;
  • informer les autorités de tout danger observé ;
  • apporter une première aide aux voisins, penser aux personnes âgées et handicapées.
  • se mettre à la disposition des secours.
  • ne pas téléphoner sauf en cas d’urgence absolue.
  • évaluer les dégâts, les points dangereux et s’en éloigner.
  • après la première secousse, se méfier des répliques : il peut y avoir d’autres secousses ;
  • ne pas prendre les ascenseurs pour quitter un immeuble ;
  • vérifier le gaz, l’eau, l’électricité : en cas de fuite, couper les alimentations, ouvrir les fenêtres et les portes, se sauver et prévenir les autorités.
  • s’éloigner des zones côtières, même longtemps après la fin des secousses, en raison d’éventuels raz-de-marée.

Weec Agence Web

Mentions Légales

Cabrières d'Avignon

Weec Agence Web

Mentions Légales

Cabrières d'Avignon

Mentions Légales